L’histoire commence aux arts décoratifs de Strasbourg où Jean-Baptiste Ricatte choisit de s’interroger sur les démarches d’autoproduction dans le domaine du design. Dans ce contexte, en questionnant les rapports entre création et fabrication, il trouve un intérêt particulier aux procédés de fabrication numérique. Il conçoit et fabrique pour son diplôme une première série de meubles en bois à partir d’une machine de fraisage 3 axes.

autoproduction contreplaque strate veinage
Tabouret Grum – projet de diplôme aux arts décoratifs de Strasbourg – Jean-Baptiste Ricatte

En 2015, Jean-Baptiste Ricatte participe à un concours de création pour la marque Leroy Merlin et remporte une petite machine d’impression 3D. Il transfère son propos autour de cette technologie et décide d’imaginer une gamme d’objets tirant parti de ce procédé. Début 2016, les produits de la marque commencent à s’exposer, sur le web et dans des boutiques éphémères. Une collaboration commence avec d’autres designers et OI s’engage sur la voie d’une petite maison d’édition.

technique design numerique digital
Exposition des produits OI – Popup store de la maison folie Moulins pendant Lille 3000